Cuisine anti-gaspi

MUFFINS AU QUINOA ET AUX TIGES DE BROCOLI

lundi, mars 06, 2017

 cuisiner les restes

Aujourd'hui sur ce blog, on cuisine ce qui est considéré à tord comme un déchet : les tiges de brocoli. Elles finissent au mieux au compost et au pire à la poubelle, ce qui est bien dommage dans ce dernier cas, car elles contiennent de nombreux nutriments que l'on gaspille.

Les tiges de brocoli sont tout à fait comestibles, il suffit de les cuisiner de manière à en tirer le meilleur parti. Voici donc une recette que j'ai élaborée pour les cuisiner et profiter entièrement des bienfaits nutritionnels de ce super légume, tout en évitant le gaspillage alimentaire.

la cuisine anti gaspillage

Avant de faire cuire mes brocolis, je les lave à l'eau vinaigrée et je coupe les tiges, je supprime la partie qui vient de la racine et je les place dans un sac de congélation, et hop au congélateur. Parfois je les blanchis une à deux minutes à l'eau bouillante, ça permet de les conserver plus longtemps. Mais ce n'est pas systématique, car en général je les cuisine assez rapidement.

On peut cuisiner les tiges telles quelles ou les peler avec un économe, car l'extérieur peut être un peu fibreux, je ne l'ai pas fait dans cette recette.

J'ai choisi d'ajouter du quinoa comme base dans ces muffins, pour apporter du moelleux mais surtout des protéines végétales.


Si vous possédez un jardin, vous avez peut-être de la ciboulette toute fraiche, profitez-en pour l'utiliser dans cette recette !


Recette anti gaspillage : muffins au quinoa et aux tiges de brocoli


Préparation : 25 minutes
Cuisson : 30 minutes
Portions : 18 muffins

Ingrédients
  • 150 g de quinoa
  • 360 g de tiges de brocoli
  • 2 oeufs
  • 300 g de farine type 80
  • 80 g de tomme de Savoie ou de Comté
  • 200 ml de lait d’amande (ou un autre lait végétal)
  • 80 ml d’huile d’olive
  • 2 échalotes
  • 1 cuillère à soupe (10 g) de levure à gâteaux
  • 2 cuillères à café de coriandre moulue
  • sel gris, poivre du moulin
  • quelques tiges de ciboulette fraiche
  • du gros sel pour la cuisson

Matériel
  • une grande casserole
  • une petite poêle
  • 2 saladiers
  • deux moules à muffins de 12 alvéoles chacun + des caissettes à muffins en papier écologique




Instructions

Rincez le quinoa sous l’eau froide et versez-le dans la casserole, recouvrez-le avec deux fois son volume d’eau froide, ajoutez du sel et faites-le cuire jusqu’à ce qu’il soit tendre (environ 15 minutes).
Dès qu’il est cuit égouttez-le et laissez-le refroidir.
Faites cuire les tiges de brocoli dans de l’eau salée jusqu’à ce qu’elles soient tendres.
Egouttez-les et mixez-les.
Epluchez les échalotes et émincez-les, faites-les blondir à la poêle, réservez.
Faites chauffer le four à 180 °C.
Préparez les moules à muffins en les chemisant avec les caissettes.
Versez la farine, la levure, le sel, le poivre et la coriandre dans le 1er saladier.
Dans le second saladier mélangez les œufs avec le lait d’amande et l’huile d’olive.
Versez le mélange liquide dans le premier saladier, ajoutez le brocoli mixé, les échalotes et 330 g de quinoa cuit (congelez le reste pour une autre recette).
Mélangez bien les ingrédients.
Râpez le fromage et ajoutez-le à la préparation.
Lavez et ciselez la ciboulette et ajoutez-la dans le saladier, puis mélangez l’ensemble.
Remplissez les caissettes à muffins au ¾.
Enfournez et laissez cuire 30 minutes.
Dégustez chaud.



© http://lecarnetsurletagere.blogspot.fr
 
Print_me

Vous aimerez peut-être

8 commentaire(s)

  1. Tu as bien raison, pas de gaspillage en cuisine. Surtout que ces muffins ont le méritent d'être bien originaux. Bravo !! Belle journée pluvieuse. Il me semble d'ailleurs que tu as du vent fort. Bises

    RépondreSupprimer
  2. Le gaspillage alimentaire c'est la honte de notre société de consommation. Depuis que je mange bio je gaspille beaucoup moins, car ça représente un certain coût !
    Ici c'est grosse tempête, on attend que ça passe.
    Passes une très bonne journée au chaud 😉

    RépondreSupprimer
  3. Très bonne idée, les recettes anti-gaspi ! Je me demandais justement quoi en faire... La grosse tige au milieu, en revanche, non ?

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour Anaelle !
    Alors en fait j'utilise la grosse tige aussi.
    Je coupe le bas qui vient de la racine parce que c'est pas top, et parfois j'épluche la tige, l'extérieur est un peu ligneux et plus ferme.

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour Christine,
    Très belle idée de proposer des recettes pour éviter le gaspillage... surtout avec les produits bio, tout est bon. La prochaine fois que j'achète ce légume, je tente la recette. A bientôt.

    RépondreSupprimer
  6. Coucou Isabelle,
    Oui avec le bio on apprend à économiser, ce qui est plutôt une bonne chose en soi.
    J'espère que la recette te plaira !
    Bises

    RépondreSupprimer
  7. Tout est effectivement fort joli et bien appétissant par ici! Je suis bien contente de t'avoir découverte!

    RépondreSupprimer
  8. Merci beaucoup Céline pour tes compliments !
    Ca me fait plaisir de savoir que ce que je poste te plait.
    Bises et à bientôt 😘

    RépondreSupprimer

AVERTISSEMENT

Ce blog contient des informations générales sur l’alimentation bio, les plantes, la beauté et la santé naturelles, les projets de bricolage, et les recettes de cuisine. Je mets tout en œuvre pour vous fournir des informations utiles, néanmoins, la confiance que vous accordez à toute information de ce type est à vos propres risques et ne se substitue pas à un avis médical, ou tout autre conseil professionnel de toute nature.