Europe Centrale

BEIGNETS DE CARNAVAL POLONAIS (FAWORKI)

vendredi, février 05, 2016

 Faworki

Je vous avais déjà parlé de la période du carnaval en Pologne et de la semaine grasse, quand j'ai posté la recette des roses de carnaval.

Ici, en France, on fête le mardi gras, en Pologne c'est le jeudi. Et hier, c'était justement le jeudi gras. Alors, pour garder les traditions de mes ancêtres slaves, j'ai préparé des faworki, qui sont des pâtisseries que les polonais dégustent en particulier pendant cette période de l'année. Mais en fait, des faworki on peut en manger n'importe quand, si on en a envie. Les faworki ont d'autres appellations selon les régions : chrusty ou chruściki.

Quand j'étais enfant, j'ai souvent assisté et participé à leur préparation. Je me souviens de la pâte que ma mère étalait sur la table en bois de la cuisine, et qui prenait toute la place, que je découpais ensuite en lanières et en rectangles. J'aimais particulièrement le moment où il fallait les replier sur eux mêmes, pour créer cette forme tarabiscotée.

Lorsque les faworki étaient prêts, je venais en picorer régulièrement, car ils étaient en libre service, et bien sûr le soir venu, je n'avais plus faim.

La pâte à faworki est exactement la même que pour les roses de carnaval. Elle est préparée de la même manière, par contre c'est le découpage qui est différent. Je dirais que la préparation des faworki est plus rapide que celle des roses de carnaval, car il y a moins de manipulations.

On cuit les faworki dans de la friture chaude, on les égoutte,  on les saupoudre avec du sucre glace, et ils sont prêts à être mangés.



Après avoir réalisé une boule de pâte identique à celle des roses de carnaval, on la bat avec un rouleau à pâtisserie pour chasser le maximum d'air (je n'ai pas refait de photos de cette étape, car vous la trouverez dans la recette des roses de carnaval).

On découpe la pâte en trois tronçons pour se faciliter le travail. On étale chaque morceaux l'un après l'autre, et on découpe des lanières d'environ 3 cm de large, comme vous pouvez le voir sur la photo.



Dans chaque lanière, on découpe des rectangles en biais. Il est inutile de chercher la perfection, les faworki seront mangés quand même.



On découpe une petite entaille au centre de chaque rectangle.

 

Et voilà l'étape la plus amusante, on passe une des pointes du rectangle dans l'incision par dessous (je le fais aussi par dessus), et on tire légèrement pour réaliser une sorte de noeud.

On plonge les faworki dans la friture chaude, et lorsqu'ils sont bien dorés on les égoutte, puis on attend qu'ils tiédissent pour les saupoudrer de sucre glace, et les déguster dans la minute qui suit. Voilà !


Faworki





Préparation : 20 minutes
Cuisson : 10 minutes
Portions : une vingtaine

Ingrédients
  • 300 g de farine type 65 ou 80
  • 1 œuf entier
  • 4 jaunes d’œuf (gardez les blancs en réserve)
  • 5 cuillères à soupe de crème fraiche ou son substitut végétal
  • 1 cuillère à café de vinaigre blanc
  • 1 pincée de sel
  • du sucre glace pour saupoudrer
  • de la confiture
  • de l’huile pour friture
Matériel
  • une bassine ou une grande casserole à frire
  • un rouleau à pâtisserie
  • un grand saladier ou un robot
  • une roulette à pizza ou un couteau bien aiguisé à lame lisse



Instructions
Versez la farine dans le saladier ou le bol du robot, ajouter la crème fraiche ou le substitut végétal et mélangez grossièrement les ingrédients.
Ajoutez le vinaigre, les jaunes d’œuf, l’œuf entier et la pincée de sel.
Mélangez tous les ingrédients et travaillez la pâte pour former une boule homogène (la pâte reste bien élastique).
Transférez-la sur un plan de travail légèrement fariné,  et continuez de la travailler jusqu’à ce que la pâte ne colle plus aux doigts (n’ajoutez pas de farine à la pâte, farinez plutôt le bout de vos doigts).
Lorsque la pâte est prête, battez la boule avec le rouleau à pâtisserie pendant une dizaine de minutes, pliez-là de temps en temps et continuez de battre, ce procédé permet d’évacuer un maximum d’air.
Coupez la pâte en trois tronçons, reformez une boule avec chaque tronçon.
Etalez le premier tronçon avec le rouleau en une couche assez fine mais qui ne se déchire pas.
Coupez des lanières dans la pâte en vous servant du couteau.
Reformez des boules avec les restes de pâte et continuez de découpez des lanières jusqu’à épuisement de la pâte.
Dans chaque lanière, découpez des rectangles en biais d’environ 10 cm de long.
Réalisez une incision au centre de chaque rectangle.
Passez une des pointes de chaque rectangle dans l’incision, et tirez légèrement pour former un nœud (la pâte est très élastique et se prête bien à cette manipulation).
Faites chauffez l’huile dans la bassine ou la casserole, lorsque l’huile est bien chaude, plongez les faworki dans l’huile.
Laissez dorer quelques minutes et retournez-les à l’aide d’une fourchette.
Lorsque les faworki sont bien dorés, sortez-les de l’huile et posez-les sur une grille de refroidissement.
Lorsque les faworki sont devenus tièdes saupoudrez-les de sucre glace.
Dégustez le jour même.



 © http://lecarnetsurletagere.blogspot.fr
            Print_me 

Vous aimerez peut-être

0 commentaire(s)

AVERTISSEMENT

Ce blog contient des informations générales sur l’alimentation bio, les plantes, la beauté et la santé naturelles, les projets de bricolage, et les recettes de cuisine. Je mets tout en œuvre pour vous fournir des informations utiles, néanmoins, la confiance que vous accordez à toute information de ce type est à vos propres risques et ne se substitue pas à un avis médical, ou tout autre conseil professionnel de toute nature.


Idée de Recette

Velouté d'asperges blanches